64_page souhaite offrir un tremplin aux jeunes auteurs en leur proposant un espace de création.
Un lieu pour se confronter aux lecteurs et démontrer leur savoir-faire, sans limite de techniques ou de sujets. En outre, 64_page présente trois auteurs ayant déjà publié : un jeune, un confirmé et une gloire du patrimoine du 9ème art.
Format atypique, contenu grand angle… bref, du neuf et de la fraîcheur dans l’univers BD ! SOUTENEZ 64_page


AVEC 22 INTERVIEWS INÉDITES DE 22 AUTEUR.E.S

64_page lance son spécial Western

Couverture 64_page #19 @Mathilde Brosset

Depuis un an, 64_page a proposé un projet « Western ». Ce numéro qui devait paraître en septembre à l’occasion de la Fête de la BD à Bruxelles. Fête de la BD pour cause de Covid et de confinement. Nous avons reporté sa sortie en janvier dans la perspective du Festival d’Angoulême.

Angoulême ou pas, ce 64_page #19 spécial de 88 pages paraîtra en janvier 2021. Pour préparer cette sortie, nous commençons la publication d’interviews des 22 jeunes dessinateurs et illustratrices qui se sont lancé.e.s dans ce projet et y ont mis leur talent, leur créativité, leur imagination…


Romain RIHOUX

A découvrir, Romain RIHOUX, un nouvel auteur qui nous propose une technique étonnante pour son Un Western Spaghetti !  BD dans 64_page #19 dès le 20 janvier 2021. Interview intégrale à découvrir : www.64page.com/interviews/  


VINC est un des cartoonist les plus assidu et des plus efficaces qui s’investit dans la Cartoons Académie Cécile Bertrand. Il a mis son humour pour décaper un hommage aux 75 ans, du plus belge de tous les cowboys, Lucky Luke. Hommage à découvrir dans 64_page #19 dès le 20 janvier 2021. L’intégralité de son interview par Cécile Bertrand: www.64page.com/interviews/ 


Celia DUCAJU

Nous publierons une interview tous les trois jours, jusqu’à la sortie de ce 64_page Western  Deuxième interview, Celia DUCAJU pour Sauvage. Entretien mené par Gérald Hanotiaux. L’interview complète sur http://www.64page.com/interviews/


Nouvel album de REMEDIUM

L’arbre à palabres

Il n’est pas qu’un militant de la cause de l’école et des enseignant, REMEDIUM est aussi un poète porteur de sens, il vient de publié « L’ARBRE À PALABRES » (éditions Des Ronds l’O), un magnifique conte sur l’universalité de la vie qu’il a dédié à son fils Eden.
Remedium, fort de ses expériences humaines, de ses convictions, de ses engagements militants, nous offre toujours des livres qui, à partir du réel, nous emmènent vers des approches sociétales importantes, essentielles même.
 
C’est encore le cas aujourd’hui, avec un livre qui s’éloigne de l’univers de la bande dessinée et s’adresse à un public jeune, à l’enfance de tout émerveillement et, donc, de toute réflexion. Un livre réalisé avec la collaboration d’Amnesty International.
 
Au centre d’un village africain trône un arbre autour duquel on parle, on se raconte, on écoute, on vit.
L’intolérance est l’apanage de l’homme, et cet arbre à palabres, narrateur de ce livre, doit être détruit par des guerriers venus d’ailleurs. Il s’agit « d’empêcher les griots de parler, les enfants de jouer, les anciens d’enseigner, les plus jeunes de comprendre ».
Mais la vie et la nature sont plus forts que l’incommensurable bêtise de ceux qui, au nom d’une foi, d’une idéologie, pensent posséder la seule vérité. Et autour d’une nouvelle pousse, les palabres reprennent, et le temps de vivre vient après celui de mourir et de tuer…
 
Le propos est sérieux. Le traitement, lui, est d’une belle simplicité, graphique et littéraire.
Remedium nous raconte son histoire, sans se presser, avec des phrases simples, avec des dessins immédiats, des perspectives courtes, des expressions aisément reconnaissables. Et, ce faisant, il prouve que les livres pour enfants, les livres à leur lire, à leur faire lire, peuvent (et doivent…) se nourrirde rêve et d’intelligence… donc, de poésie !
 
L’Arbre à Palabres, Remedium - Des ronds dans l’O jeunesse) - 16€

 


NOUVEAU

Découvrez tous les dessins de la Cartoons Académie Cécile Bertrand 

Suivez ce lien : http://www.64page.com/cartoons-academie/tous-les-dessins-recus/



Le 10 octobre c’est la journée mondiale de la DYSLEXIE

C’est aussi le jour où Christopher BOYD lance son album « DYSLEXIQUE ».

Christopher a publié « Pornophobia » dans le 64_page #4 en 2015. Depuis cette époque il travaille sur ce projet qui lui tient particulièrement à coeur puisqu’il y raconte son aventure de vie d’enfant dyslexique.

5 ans plus tard, il finalise cet album qui est aussi une somme d’information sur ce trouble de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Plus qu’un album autobiographique, Christopher propose des éléments d’analyses et de compréhensions du vécu d’un enfant dyslexique. Et, en plus, il se met en scène avec beaucoup d’humour, de dérision et de talent. Christopher est un excellent dessinateur humoristique.

Si vous voulez soutenir la sortie de cet album, rendez-vous sur la plate-forme ULULE ou en prenant contact directement avec Christopher Boyd : https://www.facebook.com/Boydcomics

POUR ACHETER LA BD DYSLEXIE:

https://fr.ulule.com/-dyslexique-la-bd/?


Mafalda, Guille, leurs parents, Felipe, Susanita, Manolito, Libertad sont orphelins ! Leur père, Quino, est mort ce matin en Argentine.  

Quino était le pseudo de Joaquín Lavado, auteur graphique né à Mendoza où il est mort aujourd’hui, 30 septembre de cette fatidique année 2020.

Il est le créateur de la célèbre série Mafalda qui parut dans la presse dès 1962 et qui, après avoir conquis l’Argentine, se répandit comme une traînée de poudre progressiste dans toute l’Amérique latine. Plus d’un intellectuel sudaméricain apprit à lire dans Mafalda ! C’est en 1973, en plein succès, après avoir dessiné 1928 strips, qu’il décida, de son plein gré, d’arrêter de dessiner la célèbre bande dessinée !

Beaucoup de questions planent encore sur les personnages de Mafalda… la légende dit que quelqu’un demanda à Quino ce qu’il serait advenu de Mafalda aujourd’hui, celui-ci lui aurait répondu qu’elle serait morte car elle ferait partie des 30000 disparus en Argentine !

Dessinateur graphique de talent, l’Argentin nous laisse aussi ses nombreux albums de dessin humoristique dont le trait noir et détailliste décrit souvent mieux le monde dans lequel nous vivons que tout un dossier de presse… le trait acerbe et critique de Quino dessine une société malade d’avarice, de narcissisme, d’individualisme, de capitalisme, de corruption qui demeure, néanmoins, le même que Mafalda voulait changer…

Pour l’anecdote encore : de tous les personnages de la série Mafalda son préféré était Felipe… un idéaliste de souche, son alter ego ?

Aujourd’hui, Quino est entré dans l’immortalité !
¡Hasta siempre, maestro !

Pour en découvrir plus, les articles de 64_page sur ce lien : http://www.64page.com/64page/

Mafalda ne joue pas à la poupée, Vincent Baudoux, 64_page #2

Le monde selon Quino, tout sauf Mafalda, Angela Verdejo et Vincent Baudoux, 64-page #14

Previous

1 Comment

  1. Beautiful site! ❤️ ❤️ ❤️ ❤️

Laisser un commentaire